mardi 1 mars 2016

Le Point sur les Négociations Sociales N°2 - 9 février 2016




ÉDITORIAL
La réforme à tous les étages
L’accord d’entreprise DIAC de 1983 a été dénoncé par la direction. C’est un fait. Maintenant si l’idée est de moderniser la DIAC, alors allons jusqu’au bout du cheminement. J’appelle à changer de logiciel car il est obsolète si cela consiste juste à supprimer la prime d’ancienneté. Profitons-en pour réformer en profondeur la DIAC : l’organisation, le management, le télétravail, l’horaire de travail,… et pas seulement la rémunération des agents de maîtrise et des cadres. Les règles ne peuvent être acceptées par tous que si tout le monde les suit. L’exemple vient d’en haut. La DIAC est une entreprise en or, alors ne transformez pas l’or en plomb. Ensemble, faisons bouger les lignes ! Toutes les grandes avancées sociales ont été obtenues parce que les salariés étaient regroupés dans un syndicat. Adhérez à la CFDT DIAC car plus on sera nombreux, plus on pourra peser sur les choix sociaux qui guiderons notre vie professionnelle. Ecrivons ensemble notre histoire. Notre avenir est en train de se décider en ce moment. Entrons dans une nouvelle ère, un nouveau pacte social. La CFDT DIAC y est prête dans l’intérêt des salariés et celui de l’entreprise ! Remettons l’humain au cœur de notre entreprise. Le temps social n’est pas le même que le temps financier. Respectons le temps social !
Akim LAMOURI, délégué syndical
PAROLES DE SALARIÉS
C’est incompréhensible de nous supprimer nos avantages, l’année où l’on fait des records.
AGENDA DES NÉGOCIATIONS
16/12/2015
1ère réunion de négociation sur l'intéressement
 
08/01/2016
2ième réunion de négociation sur l'intéressement
 
28/01/2016
3ième réunion de négociation sur l'intéressement
 
02/02/2016
1ère réunion de négociation sur les salaires (NAO 2016)
 
04/02/2016
Arrêt des négociations sur l'intéressement
 
18/02/2016
2ième réunion de négociation sur les salaires (NAO 2016)
 
07/03/2016
3ième et dernière réunion de négociation sur les salaires (NAO 2016)
 
LA DIRECTION MET FIN AUX NÉGOCIATIONS D’UN ACCORD D’INTÉRESSEMENT

C’est officiel : il n’y aura pas d’intéressement en 2016 !
Après de nombreux échanges entre la Direction et les organisations syndicales, la Direction en a conclu que les conditions n’étaient pas réunies pour mettre en place un accord d’intéressement en 2016. La rupture vient principalement du point fondamental de distinction entre la DG France et le Corporate.
La CFDT, sur la même ligne que les salariés, a toujours indiqué que la DIAC était une et indivisible.

LES NÉGOCIATIONS SALARIALES

Face à l’individualisation dominante de la politique de rémunération de la DIAC, la CFDT veut cette année faire des propositions communes avec les autres organisations syndicales.

ACCORD D’ENTREPRISE : LE TEMPS DE LA RÉFLEXION

Le développement exceptionnel de la DIAC est le fruit d’une stratégie mise en place par la Direction ET aussi par l’engagement et le travail des salariés. Depuis des années, la CFDT constate que les coûts de fonctionnement, y compris les salaires sont très bien maîtrisés alors que la charge de travail a tendance à s’accroître. Les bons résultats commerciaux et économiques ne doivent pas cacher la souffrance chez certains salariés soumis à une pression d’autant plus importante que la transformation de la DIAC s’est accélérée ces dernières années. La CFDT agit au quotidien pour anticiper et éviter les effets potentiellement négatifs sur les conditions de travail des salariés et les accompagner au mieux dans cet environnement professionnel en mouvement. Cela se traduit pour nous par la négociation d’accords avec la Direction.
C’est en sens que la CFDT a proposé de mettre en place un protocole de méthode pour préparer la négociation d’un accord de substitution en remplacement de l’accord d’entreprise DIAC de 1983. La Direction pourrait valider ce principe.
Lors de cette phase de préparation, il faudra retrouver la confiance entre les salariés, les représentants du personnel et la Direction. Nous devons tous ensemble sortir de cette crise de confiance afin de proposer un pacte social reconnaissant envers les salariés et un outil pérenne pour la performance de notre entreprise. Un tel défi, nous impose de prendre le temps de la réflexion.

La CFDT rappelle officiellement que les salariés toucheront en septembre 2016 la prime d’ancienneté pour la dernière fois selon le dispositif de l’accord d’entreprise de 1983.
 

Aucun commentaire:

Publier un commentaire