lundi 14 décembre 2015

CFDT DIAC NEWS 14 décembre 2015



L’ACTUALITE DIAC
Nous ne trinquerons pas avec M. THORMANN
La CFDT appelle tous les salariés DIAC présents au siège le mardi 15 décembre 2015 à ne pas assister au cocktail de fin d’année.
La CFDT dit non aux discours éloquents « Bravo ! C’est une année exceptionnelle ! » alors que dans le même temps la direction punit les salariés en dénonçant notre accord d’entreprise DIAC de 1983.

                              Bientôt arrivera le temps de la négociation

La CFDT (syndicat représentatif à la DIAC) souhaite 
une négociation en mode coopératif.
Vos délégués syndicaux CFDT travailleront 
pour obtenir un accord gagnant-gagnant.
Nous avons besoin de vous et de vos propositions pour la négociation.
   Des salariés motivés peuvent se joindre à nous pendant les négociations. 

 
Amélioration du télétravail, c’est possible si…
Profitant de la dénonciation de notre Accord d’Entreprise DIAC de 1983 par la Direction, la CFDT est en cours d’audit de l’ensemble des accords collectifs de la DIAC. L’innovation économique de la DIAC aura besoin de l’innovation sociale. Toujours dans un esprit constructif, la CFDT veut faire évoluer la DIAC en ce sens. La Direction parle de mobilité, de numérique… Le télétravail en fait partie.
Oui, il faut libérer les forces vives de la DIAC :
ü  En intégrant la dimension télétravail dans les ateliers « Nousmanagers » pour développer un modèle managérial fondé sur la confiance et l’autonomie.
ü  En élargissant le télétravail à l’ensemble des salariés DIAC y compris les plateformes. C’est possible techniquement à condition de faire des investissements. N’est-ce pas un des objectifs du CICE ?. C’est possible « managerement » parlant à condition de lever la réticence d’un certain managérat.
ü  En remettant profondément en cause le modèle du bureau traditionnel. Il est urgent d’avoir cette réflexion compte tenu des centaines d’embauches effectuées en 2015 et des déménagements récurrents des services. Le lieu de travail ne devrait plus seulement se résumer à une tour de bureaux mais à un mix de différents types d’espaces qui auraient chacun leurs avantages et leurs inconvénients : le bureau de l’entreprise qui serait un hub de rencontres et d’échanges intensifs, le domicile pour se concentrer et éviter les déplacements et enfin des zones de travail (tournées idéalement vers la mobilité) qui offriraient un nouveau lien social avec son écosystème professionnel.
La CFDT mettra ces propositions sur la table des négociations.
Mutuelle MERCER : le paradoxe DIAC
Après un premier bilan positif de Humanis qui gère les 35 000 adhérents Renault, la CFDT DIAC déplore que le syndicat majoritaire continue à jouer à fond la carte du conservatisme.
Cet immobilisme est une hérésie économique et sociale :
ü  Avec les fortes embauches de 2015, nous sommes déjà plus de 840 adhérents MERCER DIAC (environ 70% du personnel DIAC).
ü  Les cotisations HUMANIS sont jusqu’à 30% moins chères que celles de MERCER, et ce pour de meilleures prestations en 2016. Cela est possible grâce à l’effet volume des 35000 adhérents Renault chez HUMANIS versus 840 adhérents DIAC chez MERCER.
Il est certain que pour la Mutuelle générale (notre mutuelle) avec qui Malakoff Médéric est engagé dans une turbulente fusion depuis septembre 2014, ne gérera pas à la baisse nos cotisations car nous sommes trop petits pour eux. MERCER nous a déjà indiqué qu’il n’était pas possible de s’aligner sur les tarifs d’HUMANIS.
Il est urgent de passer à Humanis car le temps c’est de l’argent perdu (jusqu’à 450 euros par an par salarié).
Nous avons jusqu’à mi 2016 pour signer un nouvel accord d’adhésion HUMANIS.
Dites-le au SNB de signer ce nouvel accord d’adhésion HUMANIS !

L’ACTUALITE SOCIALE
Accord sur les retraites complémentaires
La CFDT a choisi de s’engager sur cet accord car il pérennise notre système de retraite par répartition. Cet accord ne change pas la loi : les âges de départ à la retraite et la durée de cotisation ne bougent pas. Cela ne change rien pour les salariés qui bénéficient du dispositif de retraite anticipée dès 60 ans pour carrière longue. A partir de 2019, les salariés du privé auront une contribution de 10% de leur retraite complémentaire pendant 3 ans maximum. S’ils peuvent, ils pourront s’en affranchir en travaillant une année supplémentaire. Les salariés qui partent à la retraite avant 2019 ne sont pas concernés.

La CFDT ne signera pas la rénovation des classifications ASF !
La CFDT ne sera pas signataire du projet d’accord sur la rénovation de la grille de classification de la convention collective ASF (dont dépend la DIAC) qui date des années 50. Elle juge le projet proposé à la signature incomplet et inabouti. En effet, sans mode d’emploi de la nouvelle grille, l’appréciation des coefficients retenus est subjectivement laissée à la seule main de l’employeur, donc cela ne change rien pour les salariés. La CFDT demande la poursuite des travaux.

La CFDT vous souhaite de bonnes fêtes
Le slogan « Plus on est nombreux ! Plus on est fort ! Plus on est entendu ! » n’est pas un vain slogan.
Salariés, mobilisez-vous et adhérez massivement à la CFDT !
Nous avons besoin de vous et de vos propositions pour la négociation.
LA CFDT : on dit ce qu’on fait et on fait ce qu’on dit !

Aucun commentaire:

Publier un commentaire