mercredi 18 mars 2015

NAO 2015 : LA GRANDE DÉSILLUSION



La CFDT refuse la perte de notre pouvoir d’achat

LA DIRECTION FAIT CHUTER NOTRE POUVOIR D’ACHAT
La Direction nous donne, année par année, de moins en moins, tout en versant de plus en plus de dividendes à Renault (260 000 000 € en 2014). La preuve, ce graphique qui représente l’évolution de la masse salariale de 2011 à 2015, incluant la prime d’ancienneté.
Le pouvoir d’achat que nous donne la DIAC a diminué plus de moitié depuis 2011. Cela n’est pas justifié car les bénéfices de la DIAC et RCI Banque sont excellents d’année en année.
La situation salariale à la DIAC se dégrade. L’inflation nulle en 2014 et en 2015 ne doit pas entraîner la perte de notre pouvoir d’achat.
Quand la Direction écrit dans son communiqué « La bonne performance du Groupe qui traduit l’engagement des collaborateurs en faveur de la réalisation du plan stratégique Drive4B », cela ne vaut pas plus que les 1,3% ?
Les salariés, acteurs de premier rôle de la récolte des résultats de RCI Banque, reçoivent des miettes de plus en plus petites du gros gâteau que représente RCI Banque pour les actionnaires.
LA CFDT DEFEND NOTRE POUVOIR D’ACHAT
La CFDT veut améliorer le pouvoir d’achat des agents de maîtrise et des cadres.
Cela passe aussi par une adhésion à la mutuelle Humanis Renault Mutuelle dès le 1er juillet 2015 (Cf. tract CFDT du 5 décembre 2015), permettant une diminution annuelle de cotisations allant de « Isolé base » de 130 euros à 437 euros pour « Famille base+option ».
La CFDT demande la transparence sur la politique salariale de l’entreprise concernant la prime variable groupe (PVG), les bonus commerciaux, les avantages des dirigeants…

LA CFDT A FAIT VALOIR SES REVENDICATIONS
La CFDT a obtenu satisfaction sur ces points :
·         Le maintien de la prime mensuelle de transport à 51,15 euros malgré le dézonage prévu en septembre 2015 (elle aurait pu passer à 35 euros). La CFDT l’exigeait depuis décembre 2014.
·         La revalorisation de 3% des salaires minimas par coefficient qui concernent principalement les alternants.
·         L’augmentation des tickets restaurant à 8,94 € (dont part employeur 5,36 € ; part salarié 3,58 €) à compter de mai 2015.
Le maître du jeu des NAO, c’est la Direction !
A l’issue de ces NAO 2015, elle maintient et continue sur sa position choquante en imposant des mesures sociales au rabais, indigne d’une entreprise bénéficiaire telle que la DIAC. Est-il possible de faire pire que cette année ?

LA DIRECTION S’ENGAGE SUR L’EMPLOI
La direction s’est engagée sur le recrutement de 60 postes à pourvoir en 2015 dont une trentaine considérés comme rattrapage de 2014. Son objectif à fin 2015 serait de revenir à 1250 salariés.
Elle s’est aussi engagée à maintenir 70 CDD en alternance en 2015 et à diminuer le nombre d’intérimaires.
La CFDT est satisfaite de ces mesures et veillera à ce que la Direction respecte ses engagements.
La CFDT défend notre santé
et
notre pouvoir d’achat !
 




Aucun commentaire:

Publier un commentaire